Simon et la contraception masculine

C’est un titre très « fabuliste », mais pourtant ce n’est pas un conte de fée : la contraception masculine est une réalité.

Moins répandue et surtout non considérée comme une priorité pour la recherche médicale (le budget dédié à la contraception masculine est dérisoire), elle existe pourtant.

Quels sont les moyens de contraception masculine ?

De mes connaissances, il existe 4 moyens de contraception masculine. Je ferais sans doute plus tard un post plus complet, avec des recherches supplémentaires pour vous renseigner sur le sujet. Mais à première vue, je sais qu’il existe :

  • la pilule contraceptive masculine
  • l’anneau contraceptif
  • le caleçon contraceptif
  • la stérilisation (définitive évidemment)

La contraception masculine n’est donc pas un mythe, elle existe ! Malheureusement elle n’est pas du tout mise en lumière et il est encore parfois difficile de trouver des informations la concernant. C’est pour cette raison que ma rencontre avec Simon m’a donné envie de lui dédier un podcast, et j’espère qu’il vous apportera de précieuses informations.

Simon nous raconte son rapport à la contraception masculine

Dans cet épisode du podcast, j’ai pu échanger avec Simon qui utilise un moyen de contraception masculine : l’anneau contraceptif.

Grâce à cet échange, il nous explique comment fonctionne l’anneau et comment il vit avec au quotidien. Il répond aussi à mes questions concernant diverses préoccupations que l’on pourrait avoir à ce sujet.

Il nous explique aussi pourquoi il lui semble important, en tant que personne avec un pénis de se contracepter, et pourquoi il a choisit d’opter par la suite pour une stérilisation. C’est un échange passionnant que je vous conseille d’écouter, d’autant si le sujet de la contraception masculine vous intéresse.

Et avant de vous laisser profiter de l’épisode, j’en profite pour faire un rappel rapide : les personnes possédant un utérus sont fertiles 5 jours par mois, soit 60 jours par an, alors que les personnes avec un pénis le sont 365 jours par an. Il est temps de partager la charge contraceptive.

Laisser un commentaire